Secours International Réseau d'Aides Humanitaires

    FR  EN   

MARIAGES FORCES

image Mariages forcés

LUTTER CONTRE LES MARIAGES FORCES ET VIOLENCES FÉMININES

VIOLENCE CONJUGALE: Un moyen utilisé pour assurer le pouvoir sur l’autre. Il s’agit d’un rapport de force dans lequel l’un est sujet, l’autre objet. La plus répandue est celle exercée par un homme à l’égard d’une femme; SIRAH (Secours International,le Réseau d'Aides Humanitaires ) s'engage à lutter contre ce type de violence.Pour ce faire nous nous basons sur nos normes que nous sous sommes imposés à savoir :“détecter et prendre en charge la violence conjugale.

DÉTECTER: Celle-ci s'appui sur notre tableau de bord qui suit: Il existe certains indices permettant de présumer l'existence de violences conjugales. Les éléments d'observation cités ci-dessous sont à prendre avec précaution : ils ne constituent pas une preuve absolue de ces violences mais lorsque plusieurs membres de la famille présentent plusieurs de ces caractéristiques, il faut se mobiliser pour déterminer le degré de dangerosité de la situation. Comportements Symptômes apparents Attitudes et état émotionnel Autres symptômes:

Chez la Femmes on observe: - Prend peu ou difficilement la parole - Reste silencieuse si le mari est présent - Sollicite constamment l’approbation de son conjoint - Se présente comme effacée, se dit incompétente, incapable, se dévalorise perpétuellement - Valorise fortement le rôle masculin et son importance pour la famille - Problèmes de santé récurrents - Blessures et localisation de celles-ci : ecchymoses et hématomes - Discordance entre le constat et les explications fournies - Engagement non tenu : rendez-vous annulé, retardé - Manque de soins de la personne - Gêne - Tristesse - Honte - Anxiété - Attitude craintive - Indécision - Indisponibilité - Nervosité - Repli sur soi - Réticence à l’échange (amical, familial, avec un professionnel) - Tendance à se dévaloriser - Tendance à banaliser la situation - Tendance à défendre l’auteur - Plainte chronique de mauvaise santé - Problèmes psychosomatiques - Consommation et abus de médicaments, drogues, alcool - Risque de tentative de suicide - Absentéisme au travail - Dépendance économique - Problèmes conjugaux.

Chez l'Hommes on observe: - Répond à la place de sa conjointe, lui coupe la parole, lui adresse des messages l’incitant à se taire - Jaloux, exclusif, possessif - Double personnalité (porte un masque) : sociable pour autrui, violent dans l’intimité - Coupe sa partenaire à ses relations familiales, amicales, professionnelles - Met en place un mécanisme d’emprise morale - Conception rigide des rôles masculins/féminins - Attitude défensive - Tendance à contrôler et diriger les actions des autres - Attitude de provocation et intimidation - Rejet de toute responsabilité sur sa conjointe - Regard d’intimidation - Jalousie pathologique - Alcool - Drogue - Attitude de fuite - Déménagement de la famille.

Chez les Enfants on observe: - Manipulation destructrice - Enfant agressif, toujours prêt à se battre - Enfant passif, effacé, craintif - Enfant fatigué - Tensions et violences dans la fratrie - Enfant qui agresse et dénigre sa mère - Enfant qui protège sa mère - Identification à l’agresseur comme défense psychique - Enfant en position de protection parentale vis-à-vis du parent faible - Mal au ventre - Comportement de provocation -Automutilation -Consommation de produits illicites - Refus d’aller à l’école - Comportement agressif - Fugue - Enfant qui vit dans sa bulle, qui passe totalement inaperçu - Tentative de suicide - Comportement délinquant .

PRENDRE EN CHARGE LA VIOLENCE CONJUGALE . cette étape est déterminante pour la victime SIRAH(Secours International,le Réseau d'Aides Humanitaires) part d'un logement dans notre Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale puis suivi d'une prise en charge psychologique et médicale enfin engager des poursuites judiciaire en accord avec la victime.

MARIAGES FORCES Le mariage forcé a pour but de marier une personne contre sa volonté. La famille impose le mariage à un enfant mais aussi à une autre famille et bien sûr, ne respecte pas le consentement de leur enfant. - COMPRENONS LE PHÉNOMÈNE: Plusieurs normes sociales entretiennent la pratique des mariages précoces, telles que : le manque de reconnaissance sociale des filles, la pauvreté des familles et le manque d'alternatives économiques pour les filles, la volonté de protéger l'honneur familial en mariant des filles vierges ou le moindre coût des dots pour les filles très jeunes. Face à cela l'urgence de la mise en place de politiques contre les mariages forcés et l'accès à l'éducation primaire et secondaire sont des actions essentielles mais insuffisantes pour mettre fin à cette pratique. SIRAH,en plus de tous ces actions multiplie ses campagnes de sensibilisations pour freiner ce fléau.